Journée Internationale du sport féminin

C’est une réflexion du CSA à propos de la sous-médiatisation du sport féminin qui a été à l’origine de la création de cette première journée.

Elle est soutenue par différents ministères (Sports-Jeunesse-Education Populaire-Vie Associative, Droits des Femmes), par l’association FEMIX et est organisée en collaboration avec le Comité National Olympique et Sportif Français.

24h pour le sport féminin

La marraine de l’opération est l’escrimeuse multi-médaillée Laura Flessel-Colovic, mais n’oublions pas non plus son parrain, qui n’est autre que le présentateur Nelson Montfort.

Durant la journée, seront mis à l’honneur des sports tels que le football, le rugby et le roller… histoire de se rendre compte que la sport féminin ne se limite pas à la natation, la gymnastique et le tennis !

Et les autres jours ?

Des voix se font entendre pour s’étonner de telles initiative en ce qu’elles ont de -forcément- limité. Le sport féminin, c’est tous les jours, à l’égal du sport masculin et, comme l’indique Céline Géraud (Stade 2), il vaudrait mieux que les fédérations et les diffuseurs s’accordent pour donner en permanence une juste place au sport féminin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *